Comment est-ce possible ?

En tant que fervent bâtisseur de chars et grand amateur du corso fleuri de Zundert, chaque année, je me demande : « Mais comment avons-nous fait ? » Un projet annuel récurrent qui chaque année se conclut par une réussite.

Avec 300 volontaires, nous travaillons tous sur un seul char du corso fleuri qui a lieu le premier dimanche de septembre à Zundert. Un truc énorme, qui chaque année, se déroule à merveille. Ce jour-là, quand ils découvrent le fabuleux résultat de leurs efforts, les visages de tous ceux qui ont participé à la construction du char rayonnent de bonheur. Quelques statistiques :

  • Le corso fleuri attire environ 100.000 visiteurs.
  • Un char (au total il y en a 20) coûte environ 20.000 euros. Il pèse environ 14-16 tonnes et compte entre 250.000 et 350.000 fleurs (dahlias).
  • Sa construction commence doucement en mai et ensuite pendant 4 mois, tous les jours, on travaille sur le char et dans les champs de dahlias.
  • 12 hommes forts font avancer le char dans les rues (souvent invisibles du public).

Mais comment est-ce possible ? Moi, chaque fois, je me dis : mais quel travail de dingue! Même si vous en doutez, soyez certain qu’il existe des parallèles entre ce char et la vie économique. Quand tous les bons ingrédients sont présents, tout est possible. Comment ? Que pouvons-nous apprendre de ce char fabriqué uniquement par des volontaires ? Et bien c’est peut-être précisément là que se trouve la clé. Ce sont tous des volontaires. Personne n’est forcé de participer à la construction du char. Tous ceux qui aident, le font de leur plein gré. Replaçons maintenant les ingrédients nécessaires à cette prouesse dans le contexte de la théorie de base Qualité x acceptation = Efficacité) Pour ce qui est de la qualité, on est bon. Le corso fleuri existe depuis 1936 et l’expertise se transmet de génération en génération. Un jury critique veille à ce que chaque année, les concepteurs et les constructeurs donnent le meilleur d’eux-mêmes. Le corso de Zundert est repris dans le Nationale Inventaris van Immaterieel Cultureel Erfgoed.[3] Mais revenons sur l’élément acceptation et cela sous l’angle d’une série d’éléments importants de la réussite (et du changement).

  • On note la présence d’une vision claire : “Ensemble, nous allons faire le plus beau corso fleuri du monde”. Cette vision l’emporte sur tout le reste. Les instances publiques y participent également. Zundert = corso.
  • Il y a nécessité impérative (dans ce cas plus précisément un souhait impératif): “la compétition est dure” Vingt chars se disputent l’honneur d’avoir le plus beau char. Gagner à Zundert c’est un truc de malade. Et pour y arriver, tout doit être parfaitement organisé. Idée, réalisation et soin des chars, tout est essentiel pour la réussite”.
  • Implication : “mobiliser n’est pas un problème”. Quand avons-nous encore l’occasion sinon de participer à quelque chose d’aussi beau. L’épanouissement et la créativité peuvent s’en donner à cœur joie.

Si l’on ajoute encore à cela une bonne planification, le succès est au rendez-vous, c’est certain. Peut-être que ce n’est pas si difficile que ça au final ? Corso fleuri de Zundert, buurtschap Schijf met Stil-Leven (ode à Vincent van Gogh. ).

https://www.facebook.com/CorsoZundert

Pour ceux qui travaillent à distance, nous proposons désormais nos formations les plus populaires en ligne. C'est le moment idéal pour apprendre l'amélioration continue !

FORMATIONS ET ATELIERS EN LIGNE SUR LE "LEAN SIX SIGMA
Cliquez ici pour plus d'informations sur nos cours en ligne, ou contactez-nous pour en savoir plus sur les possibilités.

CONTACTEZ-NOUS
LIRE PLUS