Le goulet d’étranglement, c’est le management

Traditionnellement, le management est assimilé au leadership et à l’innovation, mais selon Toyota, le management est plutôt investi d’une vocation d’amélioration. Le kata Toyota est un système de management qui donne la même direction à plusieurs équipes au sein d’une organisation pour que les objectifs fixés puissent être réalisés de manière conjointe. Le Kata d’amélioration comprend quatre étapes ;

  • Définition d’une vision (but ultime / True North),
  • Compréhension de la situation actuelle,
  • Fixation d’un objectif intermédiaire,
  • Identification des obstacles sur le chemin de l’objectif suivant et utilisation de la méthode Plan Do Check Act (PDCA) pour les surmonter. La méthode PDCA permet de faire rapidement des expériences et fait partie du Kata.

Le succès de Toyota n’est pas dû à la prise de décisions parfaites ou à un processus parfaitement planifié. Le succès de Toyota est surtout dû à la réalisation continue de petits pas dans la bonne direction. Le chemin est tracé en cours de route à l’aide de toutes sortes de petits cycles d’apprentissage PDCA.

Le Kata est une méthode qui demande de l’entraînement

Le Kata d’amélioration peut être considéré comme une routine, quelque chose qu’il faut pratiquer sous la direction d’un coach, jusqu’à ce qu’il fasse partie intégrante des activités quotidiennes de nos collaborateurs. Améliorer ou faire un Kata d’amélioration devient alors une seconde nature. La tâche du management consiste à veiller à ce que le Kata d’amélioration soit bien pratiqué par tous ceux qui se heurtent à un défi ou à un problème qu’ils doivent surmonter. Toyota considère le management comme un synonyme d’amélioration.

Le Kata passe par le next target condition

Plus nous avons une vue claire de la situation actuelle, mieux nous pourrons définir l’objectif intermédiaire. Nous ne perdons pas de temps à discuter du caractère réaliste ou irréaliste du but ultime. Nous consacrons notre temps à déterminer l’étape suivante (next target condition) et les obstacles (hurdles) qui nous empêchent d’atteindre le but intermédiaire suivant (target condition). Mieux nous la décrivons, mieux nous pourrons identifier les obstacles et plus nous serons efficaces. Intéressé ? Demandez de plus amples informations sur la formation Lean practitioner ; la formation qui suit celle de Lean thinking.

Pour ceux qui travaillent à distance, nous proposons désormais nos formations les plus populaires en ligne. C'est le moment idéal pour apprendre l'amélioration continue !

FORMATIONS ET ATELIERS EN LIGNE SUR LE "LEAN SIX SIGMA
Cliquez ici pour plus d'informations sur nos cours en ligne, ou contactez-nous pour en savoir plus sur les possibilités.

CONTACTEZ-NOUS
LIRE PLUS